Vous lisez
Comprendre la photo : L’exposition

L’exposition

Triangle d'exposition - vitesse - ouverture - ISO

L’exposition est symbolisée ici par la surface du triangle. La question de base que se pose tous les photographes en herbe est de savoir comment gérer cette satanée exposition entre l’ouverture du diaphragme, la vitesse d’obturation et la sensibilité ISO.

Le schémas ci-dessous (source) à pour vocation de synthétiser les conséquences visuelles et donc esthétiques de chacun de ces paramètres.

photo_rapport-entre-ouverture-vitesse-iso_olivier-schmitt
Il est en permanence nécessaire de jongler entre ces trois réglages afin de rester dans le triangle d’exposition quel que soit la situation. Vous devez choisir celui qui doit être fixe afin d’obtenir l’effet esthétique souhaité. Les deux autres viennent alors s’adapter en fonction de ce premier choix.

Voici quelques exemples d’intentions artistiques et la façon de les aborder (bien évidemment il n’y a pas de vérité, je vous donne juste quelques exemples classiques):

 Ce que je souhaite Le paramètre important Les autres paramètres
Une belle profondeur de champ La valeur d’ouverture doit être petite (ex: f/2.8).Ainsi le diaphragme sera très ouvert, laissera passer beaucoup de lumière et la profondeur de champ sera faible (ce qui signifie qu’il y aura beaucoup de flou avant et après la zone de mise au point).  La vitesse dépendra de votre volonté à avoir un flou de bougé ou non, attention toute fois à ne pas descendre en dessous de 1/80 si vous êtes à main levé. Néanmoins, si vous êtes en pleine journée vous serez quasi obligé d’augmenter votre vitesse (ex: 1/2000) afin de ne pas avoir une photo surexposée.Les ISO doivent en général être tirés le plus vers le bas afin de minimiser le bruit.
Une photo de sport nette La vitesse doit être élevée (ex: 1/2000).Ainsi l’obturateur s’ouvrira et se refermera très vite. Tous les mouvements seront figés. Selon le type de sport il vous faudra essayer plusieurs valeurs afin de trouver celle qui convient. Si votre vitesse est très rapide, peu de lumière aura le temps d’atteindre le capteur, ainsi il sera nécessaire d’ouvrir d’avantage le diaphragme et donc de régler l’ouverture sur une petite valeur (ex: f/4).Idéalement les ISO doivent ici aussi être au plus bas possible. Cependant étant donné que peu de lumière atteindra le capteur, il n’est pas impossible que vous devrez augmenter ce paramètre (ex: ISO800).

 

Qu'avez-vous pensé de cet article ?
J'aime
89%
Merci
11%
Pratique
0%
Incomplet
0%
Rien de neuf
0%
A propos de l'auteur
Olivier Schmitt
Photographe professionnel, originaire d'Alsace (France), ancien Directeur Technique sur les films d'animation "Minions", "Moi, Moche et Méchant" et "Le Lorax".
Commentaires
Laisser une réponse

Laisser une réponse