Vous lisez
Dji Spark : Toutes les Infos sur ce Nouveau Drone de Poche

Caractéristiques & Paramètres de test
Dimensions

143×143×55 mm

Poids

300 g

Type de batterie

LiPo 3S

Couleur

Rouge, vert, jaune, rouge et blanc

Fonctionnalités

QuickShot (Rocket, Dronie, Circle, Spirale), ActiveTrack, TapFly, Pano, ShallowFocus

Résolution

1080p 30fps

Focale (Zoom)

FOV 81.9° 25 mm (35 mm format equivalent)

Vitesse ascensionnelle max.

3 m/s en mode Sport sans vent

Vitesse descente max.

3 m/s en atterrissage automatique

Vitesse max.

50 km/h

Plafond pratique max.

4.000 m

Temps de vol max.

16 min

Distance de vol max.

2.000 m

Capteur

1/2.3"

Fréquence de fonctionnement

2.412-2.462 GHz; 5.745-5.825 GHz

Type de batterie

LiPo 3S

Capacité batterie

1480 mAh

Voltage batterie

11.4 V

« SPARK« , voici le nom qui révolutionne le monde des drones grand public !

L’arrivée de ce nouveau bébé Made In DJI était très attendue et c’est à New-York que la firme leader sur le marché du drone a dévoilé la bête.

Voici les principales informations à retenir à ce jour (MAJ à venir).

Concept

Spark est un drone de poche encore plus petit que le Mavic mais à destination cette fois quasi uniquement du grand public et des débutants. Plus besoin de télécommande ni de smartphone pour contrôler l’appareil, de simples gestes suffisent !

Ce concept novateur se traduit par une procédure de vol des plus ergonomiques et minimalistes :

  1. Possibilité de faire décoller son drone depuis sa main
  2. Demande d’éloignement de drone par simple mouvement d’un bras
  3. Réalisation de clichés par reconnaissance gestuelle
  4. Retour du drone suite à un mouvement spécifique des deux bras
  5. Atterrissage sur la main

Bien évidemment il est tout à fait possible d’utiliser son smartphone pour commande Spark et une télécommande est également disponible à la vente.

Distance de vol

La distance de vol varie en fonction de votre façon d’utiliser le drone :

  • Rayon de 3 mètres en contrôle gestuel
  • Rayon de 90 mètres en contrôle via un smartphone ou un tablette
  • Rayon de 2 kilomètres en contrôle via la télécommande

Nouvelle fonction QuickShot

La nouvelle fonction de vol intelligente QuickShot permet d’accéder à quatre options de vol automatiques :

  • « Rocket » : le drone réalise une ascension verticale, la caméra pointée vers le bas
  • « Dronie » : le drone s’éloigne progressivement du sujet à reculons tout en prenant de l’altitude
  • « Circle » : le drone tourne autours du sujet
  • « Spirale » : le drone tourne autours du sujet tout en s’en éloignant

Montage vidéo simplifié

Il est désormais possible de demander à l’Application Dji Go 4 de réaliser un montage vidéo complet de ses prises de vie. Vous choisissez une musique, un filtre et les vidéos à intégrer au montage et l’application se charge de réaliser le montage en sélectionnant une partie de chacun des clips. La vidéo ainsi montée et exportée est directement partageable sur les réseaux sociaux via votre appareil mobile.

Un capteur décevant ?

La question du capteur qui équipe ce nouveau gadget (car oui, il s’agit clairement d’un gadget) était un point crucial pour moi. L’annonce d’un capteur de 1/2.3″ ne m’a pas vraiment choquée étant donné la taille globale de la bête. Soyons réaliste, nous ne verrons sans doute jamais un capteur plein format sur un drone d’une aussi petite taille (même si l’éternel optimiste que je suis espère bien se tromper). J’ai surtout été déçu par l’absence de 4K/UHD. Le Spark se contente d’une qualité vidéo en 1080p à une fréquence d’image de 30fps, mais je pense que Dji mise sur le fait qu’à ce jour le grand public s’en contentera très bien.

Côté photo nous sommes sur du 12Mpx, comme le Mavic. Encore une fois, il faut garder en tête le public ciblé et en tant que professionnel il est tout à fait normal que ce capteur ne me fasse pas trembler les doigts de pied.

Stabilisation

La stabilisation est assurée mécaniquement sur 2 axes uniquement. Cependant une couche logiciel nommée UltraSmooth vient d’ajouter à cela afin d’adoucir un peu plus la stabilisation en réduisant les micro-vibrations. Je ne suis pas le plus grand fan des systèmes de stabilisation post prise de vue mais il faut avouer que certains smartphones font des miracles à ce niveau.

Modes de vol

Nous connaissons déjà :

  • « ActiveTrack » : Suivi d’un objet ou d’une personne par détection de formes
  • « TapFly » : Commande par simple touché sur l’écran tactile de l’appareil mobile

Les nouveautés :

  • « Pano » : Possibilité de réaliser des panoramique de façon automatique
  • « ShallowFocus » : Accentuation de la netteté du sujet et adoucissement du fond afin de simuler un effet de profondeur de champ, le tout de façon automatique (je demande à tester…)

dji-spark-ocean

Capteurs et GPS

Le Spark propose un positionnement GPS/GLONASS comme tout autre bon drone qui se respect. Il est également équipé d’un système de positionnement optique inférieur, d’une détection 3D frontale (distance de 5 mètres) ainsi que d’un module de mesure de l’inertie, le tout géré par 24 processeurs.

On ne parle cependant pas d’évitement d’obstacle mais uniquement de détection. A confirmer ultérieurement.

Limitations de vol

Le Spark intègre la mise à jour de la limitation géographique GEO ou NFZ et adaptera donc automatiquement son plafond de vol ainsi que ses autres capacités de vol en fonction de la zone où vous vous trouvez. Il ne sera donc théoriquement plus possible de décoller dans une No-Fly Zone… ce que nous pouvons difficilement reprocher à Dji car cela nous permet d’être en conformité avec la loi.

Pré-Commande & Prix

Le Spark est disponible depuis le 24 mai 2017 en pré-commande sur le site Dji au tarif de 599€ pour le drone seul ou 799€ pour le kit Bundle Spark Fly comprenant le Spark, une radiocommande, une batterie supplémentaire et un sac en bandoulière. Différents coloris seront disponibles : rouge, vert, jaune, rouge et blanc.

Qu'avez-vous pensé de cet article ?
J'aime
73%
Merci
18%
Pratique
9%
Incomplet
0%
Rien de neuf
0%
A propos de l'auteur
Olivier Schmitt
Photographe professionnel, originaire d'Alsace (France), ancien Directeur Technique sur les films d'animation "Minions", "Moi, Moche et Méchant" et "Le Lorax".
Commentaires
Laisser une réponse

Laisser une réponse