Vous lisez
Sony a7R II – Test des ISO

Caractéristiques & Paramètres de test
Lieu

Parc de la Maison Blanche, Clamart

Boitier

Sony α7R II

Objectif

Canon 50mm f/1.2L

Bague

Metabones EF-E-BT4 (mark IV)

Mode

A : Priorité Ouverture

ISO

100, 200, 400, 800, 1600, 3200, 6400, 12800, 25600, 51200, 102400

Trépied

Oui

Post-Traitement

Aucun

Équipé du premier capteur CMOS rétro-éclairé plein format de 42,4 mégapixels, la plage de sensibilité ISO de l’α7RII s’étend de 50 à 102 400 ISODe plus, grâce à l’absence de filtre optique passe-bas, ce capteur offre une clarté et une netteté optimale.

Mais que valent réellement ces promesses sur le terrain ?

En lumière tamisée

Canon 50mm f/1.2L + Metabones EF-E-BT4
Priorité Ouverture à f/8 – Pas de post-traitement – Réduction auto du bruit désactivé

On note une évolution du bruit qui s’accélère de 12800 à 25600. Je n’ai pour le moment pas fait de test approfondi cran par cran mais si on se fie aux images ci-dessous, nous pouvons en conclure que le bruit augmente de façon constante et régulière. Il est intéressant de souligner des sautes d’exposition alors que la lumière était tamisée et constante (couverture nuageuse uniforme et globale) durant les 11 prises de vue (première prise à 15:11:41 et la dernière à 15:13:16, soit 1 minute et 35 secondes au total). Je pense qu’il est impossible d’en faire une vérité et il faudrait d’autres tests pour s’en assurer.

Rendu des couleurs

Canon 50mm f/1.2L + Metabones EF-E-BT4
Priorité Ouverture à f/16 – Pas de post-traitement – Réduction auto du bruit désactivé

Sur ce test, il ressort que le bruit se fait d’avantage remarquer dans les rouges et verts et plus discret dans les jaunes et bleus. Il était aussi possible de distinguer ce phénomène sur la série de photos précédente. Je reste encore un peu étonné de ces conclusions et vais donc réaliser prochainement un test en lumière continue sur une palette de couleurs.

Dans les ombres

Canon 50mm f/1.2L + Metabones EF-E-BT4
Priorité Ouverture à f/13 -2IL – Pas de post-traitement – Réduction auto du bruit désactivé

Pour cette série, réalisée en Priorité Ouverture (A), j’ai sous-exposé à -2IL afin d’assombrir l’image pour un rendu fidèle à la réalité. Sans surprise le bruit se montre beaucoup plus présent dans cette ambiance ombragée. Cependant, grâce à la technologie de retro-éclairage du capteur, les 25600 ISO restent honorables et utilisables une fois couplés avec un réducteur de bruit (Lightroom, DxO,…). La perte de précision et le manque de netteté deviennent vraiment dérangeants après les 51200 ISO.

Aspects positifs

- Des images exploitables jusqu'à 25600 ISO
- La possibilité de travailler en ISO Auto sans se soucier du rendu final

Aspects négatifs

- Un bruit visible plus rapidement dans les rouges
- Une perte de luminosité à 102400 ISO (à re-tester)

Mon évaluation
Votre évaluation
Rate Here
Ergonomie
Efficacité
Souplesse de travail
Performance
Pour résumer

Les performances du capteur rétro-éclairé sont impressionnantes et je me surprends à travailler de plus en plus en ISO Auto, chose inimaginable jusqu'à présent avec mon 5D. Le bruit est contenu jusqu'à 6400 ISO et il faut aller chercher les 25600 ISO pour voir son image réellement dégradée.

Mon évaluation
Votre évaluation
2 ratings
Vos avez noté cela
Qu'avez-vous pensé de cet article ?
J'aime
67%
Merci
33%
Pratique
0%
Incomplet
0%
Rien de neuf
0%
A propos de l'auteur
Olivier Schmitt
Photographe professionnel, originaire d'Alsace (France), ancien Directeur Technique sur les films d'animation "Minions", "Moi, Moche et Méchant" et "Le Lorax".
1 Commentaires
Laisser une réponse

Laisser une réponse

Ergonomie
Efficacité
Souplesse de travail
Performance